Pentecôte : « Baptisés dans l’ eau et dans l’Esprit »

 

artsacreesprit-saint-pentecA´te-600x349.jpg

 

« Baptisés dans l’eau et dans l’Esprit » : qu’est-ce que cela veut dire ? Sommes nous dans la langue de bois ou parlons nous un langage de vie ?

 

Dans les premiers temps de l’Eglise, il y avait dans les édifices religieux des piscines baptismales : chaque baptisé descendait les degrés et s’immergeait dans les eaux. Ce faisant, il rappelait qu’il acceptait librement de suivre le Christ par le passage dans le tombeau, qu’il passait avec Lui par sa mort. Il s’immergeait dans les eaux de la mort : la mort, c’est la ténèbre, la stérilité, le recroquevillement , le repliement suicidaire sur soi-même, le déni d’avenir et d’amour .Descendre dans les marais de la mort pour s’y engloutir, c’est ce que nous voyons s’accomplir autour de nous par tous les morts-vivants : ils se délectent avec morbidité de leurs propres asphyxies.

 

La grande loi spirituelle, biologique et psychologique de chacune et chacun d’entre nous nous appelle à mourir à quelque chose : ce bébé meurt peu à peu à son état de nourrisson; ces enfants se préparent, sans le savoir, progressivement, à mourir à l’enfance; les adolescents meurent à leur adolescence; les jeunes adultes meurent à leur jeunesse et les matures meurent à leur maturité … Ainsi jusqu’au dernier pas, jusqu’au souffle ultime.

Mais précisément ce souffle dernier, sur quoi s’ouvre-t-il ? Sur la béance du néant ou sur la renaissance ?Mourir pour mourir, cela nous parait absurde, cruel, un non-sens …

Si nous acceptons, bon gré mal gré, – non sans crispations et sans souffrances ! – de mourir à l’état de nourrisson pour devenir enfant, de mourir à celui de l’enfance pour passer dans l’ adolescence, de mourir à celui de l’adolescence pour devenir jeune adulte, c’est bien parce que mourir – à – quelque chose n’est acceptable qu’à la manière d’un passage pour renaître. S’immerger, mourir à quelque chose, pour émerger ? Oui.

Passer par une « mort » pour naître à nouveau, recréé, transformé ? Oui. On renâcle souvent à passer d’une étape à l’autre : dans ce sens là, il y a de prétendus adultes qui ne sont encore jamais morts à leur adolescence ! Se décrisper, s’abandonner, pour passer d’un état à l’autre, c’est un don spirituel, un don de l’Esprit : la puissance qui nous arrache aux eaux de la mort est celle de l’Esprit !

Il y a deux grâces conjointes dans le Baptême : celle de l’immersion, qui nous fait consentir à mourir à quelque chose de morbide en nous, et celle de l’émergence qui est le cri, l’appel de l’Esprit à un autre devenir, à une renaissance .Cette émergence n’est possible qu’avec le souffle, l’ardeur, le feu d’une passion qui nous hisse toujours au-dessus de nos médiocrités et de nos tiédeurs.

Cette passion amoureuse est celle du Désir de Dieu pour l’Homme, parce que l’Homme manque à Dieu et que l’Homme fait l’expérience du manque de Dieu.

Il y a bien des choses éprouvantes dans la vie qui souvent excèdent nos forces, nos seules petites forces humaines : la fidélité, le pardon, la patience, la persévérance, un certain courage …et pourtant, à notre propre étonnement, il nous arrive de nous surprendre nous mêmes à devenir fidèles, patients, courageux …Nous devinons alors que c’est toute la meilleure part de nous mêmes qui s’est révélée comme éveillée par un Souffle inconnu , invisible mais réel .Nos pères dans la foi nous ont appris le nom de cette Présence mystérieuse qui nous fait devenir pleinement nous mêmes et même plus que nous mêmes : nous étions soulevés par un état de grâce : signe de la Présence de l’Esprit en nous !

Père Alain De La Morandais 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s