« Faire mémoire … »

Jean XIV,23-29

 

Le Christ va s’en aller et Il prévient les siens : comme Il sait que son départ les trouble, Il annonce mystérieusement qu’Il reviendra . Sous la même forme historique charnelle ? Non, une autre forme de Présence leur est annoncée : celle de l’Esprit Saint qu’Il présente sous un nom qui peut surprendre : le « Défenseur »  !

Pourquoi aurions-nous besoin d’un Défenseur – d’un avocat ? Contre quoi aurions-nous besoin d’être défendus .La réponse est dans le texte : de l’oubli ! Puisqu’ une des fonctions de l’Esprit est ici tracée : « Il vous rappellera » , Il vous fera souvenir, Il vous fera faire mémoire.

« Souviens-toi !…. Shemma Israël ! Ne vas pas oublier ces choses que tes yeux ont vues, ni les laisser, en aucun jour de ta vie, sortir de ton coeur … » Toute la millénaire et inépuisable mémoire d’Israël repose sur ce refrain: « Souviens-toi !  Prenons garde d’oublier ! Ce qui, dans notre vie spirituelle, peut entretenir, à notre insu, le doute, la morosité, la tiédeur, voire la désespérance, c’est l’oubli : nous laissons s’estomper la mémoire des grâces que Dieu nous a données. Nous laissons s’étioler dans l’oubli les moments forts et heureux, dans lesquels la foi et l’amour brasillaient en nous, pour nous morfondre dans l’horizon bas et lourd d’un passage à vide, d’une inappétence à la prière.

Si notre foi s’affaiblit, c’est la mémoire qui peut la provoquer et la raviver. La mémoire de l’Histoire du peuple juif, dont nous sommes héritiers, celle de l’Eglise – d’où la lecture ces temps-ci des Actes des Apôtres – qui nous enfante à la vie de foi et à l’espérance de la création nouvelle. Les moments forts de commémoration collective, communautaire ou familiale, sont des relais de la mémoire d’une Histoire commune, laquelle tisse les liens constitutifs d’une identité. Comment pourrions-nous oublier cela, nous, chrétiens, qui sommes les gardiens vigilants depuis vingt siècles du « faire mémoire » de la Résurrection plus forte que la mort ?

Telle est notre mémoire première et fondatrice : elle nous rassemble, ici, chaque dimanche, matrice de toutes les mémoires secondes mais indissociables .Chaque rassemblement dominical de par le monde est le temps fort de ressaisissement, communautaire et personnel, pour ne pas céder à l’affadissement de notre vie de foi et de fraternité : faire corps eucharistique, c’est accepter à la fois de porter les autres, si nous sommes en état de grâces et de ferveur, et d’être porté par les autres, si la mollesse et l’apathie nous guettent.

Faire mémoire du temps de grâces et de bénédictions, si vous passez, en ce moment, par la grisaille et par l’ennui, c’est anticiper sur ce qui vous reviendra, un jour, et raviver l’espérance. C’est parce que nous savons faire mémoire du temps où la foi fut vaillante en nous, où l’amour nous a épanoui, que nous prenons le risque heureux de croire que ce temps-là n’est pas perdu à tout jamais.

C’est parce que nous savons faire mémoire du temps où notre talent était apprécié et reconnu que, dans un passage à vide de notre vie professionnelle, nous pouvons retrouver l’énergie de croire encore à notre avenir et ne pas désespérer de nous mêmes.Ce peut être, enfin, dans un couple fissuré dans ses certitudes   amoureuses ou dans ses fidélités, le rappel de tout ce qui s’est construit et qui a porté du fruit, la mémoire des années heureuses et bénies, qui va aider à renouer l’alliance éprouvée.

« L’Esprit vous rappellera tout ce que je vous ai dit … » « Rappelez-vous, nous dit le Messie, chaque fois que nous doutons: rappelez-vous que ma Parole a traversé les siècles jusqu’à vous, que mon Eglise vous rassemble encore et toujours, aujourd’hui et demain, que mon Pain vous nourrit, que votre Baptême est la source inépuisable de toutes les grâces, que Je me rends Présent chaque fois que vous partagez avec le misérable, que vous vous rassemblez en mon Nom et que Je vous dis et redis : « Faites ceci en mémoire de moi. »

Père Alain De La Morandais 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s