De la fidélité aux racines : modernité et tradition

Suite des deux textes publiés lundi et mardi.

« Pour illustrer cela je voudrais lire cette citation d’une de ses lettres de 1836 :

             «  Ce qui m’a le plus frappé de tout temps dans mon pays , ça été de voir ranger d’un côté les hommes qui prisaient la moralité , la religion, l’ordre et de l’autre ceux qui aimaient la liberté , l’égalité des hommes devant la loi . Ce spectacle m’a frappé comme le plus extraordinaire et le plus et le plus déplorable qui ait jamais pu s’offrir aux regards d’un homme ; car toutes ces choses que nous séparons ainsi sont, j’en suis certain, unies indissolublement aux yeux de Dieu . Ce sont toutes des choses saintes , si je puis m’exprimer ainsi , parce que la grandeur et le bonheur de l’homme ne peuvent résulter que de la réunion de toutes ces choses à la fois . Dès lors , j’ai pu apercevoir que l’une des entreprises les plus importantes de notre temps serait de montrer que ces choses ne sont point incompatibles ; qu’au contraire , elles se tiennent par un lien nécessaire , de telle sorte que chacune d’elles s’affaiblit en se séparant des autres. » Peut-on exprimer plus finement la nécessaire synthèse entre modernité et tradition que chaque époque , chaque personne a pour tâche de réaliser ?

         350px-Serment_du_Jeu_de_Paume_-_Jacques-Louis_David  « Où en sommes nous donc aujourd’hui , un siècle et demi après ? Où en sont les relations entre aristocratie et démocratie, puisque c’est de cela qu’il s’agit ? Ces relations ont été chez nous extrêmement difficiles pendant longtemps , contrairement à l’Angleterre , du fait de cette incapacité à un juste compromis qui caractérise notre tempérament , le fait que la démocratie ait dû prendre chez nous la forme de la République , n’ayant pas facilité les choses . La démocratie républicaine a sécrété ses propres élites , de fonctions ou de richesses qui , selon les cas , ont coïncidé ou non avec la noblesse de naissance , qui a du faire ses preuves. . En somme , plusieurs formes d’aristocratie ont été mises en concurrence . Peu à peu , les alternances politiques aidant , les relations se sont apaisées .Elles sont aujourd’hui pacifiées.

         «  Pacifiées mais non explicitées , comme si l’on avait peur de parler de sujets difficiles , et de rouvrir des blessures à peine fermées. Et pourtant , l’on peut affirmer que aristocratie et démocratie ne sont pas incompatibles et ont à s’apporter l’une à l’autre , à certaines conditions .

         «  D’abord , l’aristocratie peut se mettre au service d’une conception noble de la démocratie , qui ne se limite pas à un ensemble de règles et de procédures mais travaille patiemment à ce que chacun puisse donner le meilleur de lui-même (ce pourrait être une définition de l’aristocratie) , accéder à sa propre noblesse d’être unique et irremplaçable . L’égalité a pour but de produire non pas de l’uniformité , mais des individualités .De donner pleinement sa chance à chaque personne , et à toutes les dimensions de chaque personne . C’est une vision élevée .

             «  Ensuite , il apparaît que nos démocraties triomphantes sont menacées insidieusement par le mal de l’exclusion , du fait de la difficulté d’accéder au travail , de la dilution des liens sociaux , de la perte des repères .Ce sera sans doute le grand combat des années qui viennent .Les classes dirigeantes sauront-elles redonner du sens , de l’identité , du lien social à une société en voie d’atomisation ? Quel service la vieille noblesse entend-elle remplir dans ce domaine ? Ce sont des questions centrales . Je suis également convaincu que cet engagement implique un fort ressourcement spirituel , auquel la démocratie ne pourra pas échapper . Mais là aussi , en France plus qu’ailleurs , les relations entre démocratie et religion ne sont pas bonnes , sujet qui déjà préoccupait Tocqueville . Au fond , il s’agit de réconcilier aristocratie , religion et démocratie. »

Père Alain de La Morandais

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s