Seniors: Emmanuelli veut l’arrêt des expulsions

Le Père de La Morandais vous recommande cet article du Figaro.fr

IMG_2178.JPG

Lefigaro.fr avec AFP

Le président du Haut comité pour le logement des personnes défavorisées Xavier Emmanuelli a interpellé mardi à Nice les pouvoirs publics sur les expulsions qui touchent les personnes âgées, quelques s…

Le président du Haut comité pour le logement des personnes défavorisées Xavier Emmanuelli a interpellé mardi à Nice les pouvoirs publics sur les expulsions qui touchent les personnes âgées, quelques semaines après l’expulsion d’une Niçoise de 98 ans de son logement.

M. Emmanuelli a rencontré lors de sa visite Yvette Carletti, 98 ans, et sa fille Linda, 64 ans, expulsées le 28 octobre avec le concours de la force publique.

Le fondateur du Samu social de Paris a également rencontré Adolphe Colrat, préfet des Alpes-Maritimes, qui avait pris l’arrêté autorisant le recours à la force publique « J’ai entendu ses arguments juridiques », a déclaré M. Emmanuelli au cours d’un point-presse. « Mais il y a aussi l’esprit de la loi. Il fallait davantage regarder le cas particulier de cette femme grabataire et sourde, reliée uniquement au monde extérieur par le biais de sa fille, avant de la balancer aux urgences qui sont l’antichambre de l’enfer », a-t-il poursuivi.

M. Emmanuelli demande au gouvernement d’agir sur trois points: promulguer rapidement les décrets d’application de la loi Alur concernant la prévention des expulsions; n’accorder le concours de la force publique qu’après s’être assuré de la mobilisation de tous les dispositifs sociaux existants; indemniser systématiquement les propriétaires afin de suspendre l’expulsion des personnes âgées de plus de 65 ans.

La préfecture assure de son côté avoir pris « la moins mauvaise solution »: « Nous avons expulsé une dame de 64 ans qui n’avait pas payé un euro de loyer depuis deux ans et qui avait fini par mettre en difficulté un petit propriétaire, âgé lui-même de 70 ans, obligé de reprendre une activité pour faire face à ces impayés », a expliqué à l’AFP le sous-préfet des Alpes-Maritimes, Sébastien Humbert.

Mme Carletti et sa fille sont aujourd’hui hébergées à titre gracieux dans une maison de retraite de Villeneuve-Loubet. Un dossier de logement social passera en commission début décembre, devant le bailleur social Côte d’Azur Habitat, pour l’attribution, à Nice, d’un appartement à cette famille.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s