“ Sur les traces du père” : commentaire

UnknownCommentaire sur le livre de Jean-Claude Escaffit : “ Sur les traces du père” (Salvator)

“Ce livre, qui révèle les soucis moraux au sujet de la guerre d’Algérie d’une génération qui suit la mienne, ne répond évidemment pas aux problèmes de mémoire qui auraient pu être les miens mais tout cela touche à une préoccupation commune à toutes et tous : la mémoire !

En vous invitant à lire “ Sur les traces du père”, je vous rappellerai simplementn ce propos d’Elie Wiesel : “ Ne combattez jamais vos souvenirs. Meme s’ils sont douloureux, ils vous aideront, ils vous apporteront quelque chose, ils vous enrichiront. Car, en fin de compte, que serait la culture sans le souvenir ? Que serait la philosophie sans la mémoire ?  Que serait votre amour pour une amie ou un ami si vous n’aviez pas, chaque jour,, le souvenir de votre amour de la veille ? On ne peut vivre sans le souvenir. On ne peut exister sans la mémoire du passé.”

J’ajouterai seulement : “ Et comment serait-on fidèle dans la foi, si on ne puisait au Mémorial de la Parole et du Pain partagé ?

Père Alain de La Morandais 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s