« Il vous donnera un autre Défenseur … »

image_largeJean XIV, 15-21          

Jésus demandera au Père un autre Secours (parakletos) . Ce titre de « paraclet » , qui n’apparait nulle part ailleurs que chez Jean dans le Nouveau Testament , n’est pas propre au Saint Esprit . En I Jean II, 1 , le Christ est Lui-même le Paraclet , c’est à dire l’avocat du pécheur auprès du Père, et , de fait, dans le texte qui nous occupe ici, l’ Esprit est dit un autre Paraclet , en remplacement du Christ . Ce qui signifie que le sens originel du mot est maintenu et que l’accent est mis davantage sur la fonction que sur la personne . Le Paraclet est celui qui aide , l’intercesseur , l’avocat ou le témoin à décharge en justice . En aucune manière il n’est ici question d’en faire un consolateur , chargé de réconforter les âmes pieuses dans les moments de dépression .

En vue des évènements dramatiques qui s’annoncent et pour les préparer au temps de la solitude prochaine , qui sera , à l’instar du sort subi par le Christ , un temps de persécution , les disciples ont besoin d’un soutien , d’un guide , d’un tuteur , d’un protecteur .Jusqu’à présent Jésus avait été leur secours , qui les maintenait unis et les gardait pour le Père . Le troupeau pouvait avoir confiance dans son berger . Mais maintenant Il s’en va , aussi ont-ils besoin d’un autre Secours. C’est pourquoi le Père l’envoie , au nom de Jésus, comme le remplaçant de Jésus , pour continuer son œuvre par l’intermédiaire des disciples . Il n’a donc pas de tâche propre, ni n’apporte aucune révélation personnelle ; Il est simplement chargé d’apporter aux disciples la pleine intelligence de la révélation faite par Jésus et de les mettre ainsi en état de témoigner , avec Lui , en faveur du Seigneur. Alors que jusqu’ici Jésus avait tenu rassemblé autour de Lui le troupeau craintif et inintelligent , Il remet désormais le soin de ses brebis à un autre protecteur , qui demeurera avec eux pour toujours.

Ce nouveau protecteur est l’ Esprit de Vérité. L’expression , déjà connue dans le judaïsme tardif , y désigne l’esprit qui fait connaitre la vérité et fait vivre les hommes en conformité avec elle . Pour Jean la vérité est proprement la révélation divine , la norme de vie inspirée par Dieu , mais en tant que manifestée dans la personne de Jésus comme vérité suprême , décisive et incarnée.

L’Esprit de vérité est donc l’Esprit qui communique la vérité ; non pas n’importe quelle vérité , mais la vérité divine révélée dans le Christ, à qui Il rend témoignage. Il nous fait comprendre pleinement la vérité révélée par le Christ , et nous aide à pénétrer jusqu’en ses profondeurs le mystère du salut que constitue le Christ. Aucun homme ne peut de soi-même, par ses seules forces humaines , atteindre à la révélation divine accomplie dans le Christ . Jésus vient d’en haut , et nous, nous sommes de la terre : Il parle un autre langage que nous .Nous ne pouvons, par nos seules forces , monter de ce monde jusqu’à Lui ; seul nous en rend capables un principe supra-terrestre, divin , le Saint Esprit.

« Ce qui est né de la chair , est (et demeure) chair , et la chair ne sert de rien . Seul celui qui est né à nouveau de l’Esprit , est esprit ». L’homme, qui n’est qu’ homme , considère toute chose avec des yeux d’homme sans soupçonner les possibilités de l’ Esprit , la puissance de Dieu. C’est pourquoi l’homme ne peut vraiment prier que lorsqu’il est mis par l’Esprit en contact avec Dieu , à la hauteur , au diapason de Dieu. Dieu est Esprit , non pas au sens métaphysique du mot – en tant qu’être immatériel – , mais au sens biblique, qui en fait une expression synonymique de sa divinité, de sa transcendance . Dieu est Dieu , le Tout Autre, et quiconque veut le connaitre de la façon la plus vitale , à savoir comme Père , et désire l’atteindre comme tel dans la prière , doit être revêtu d’une puissance divine , de l’Esprit communiqué par Dieu .

Tout comme personne ne peut sans amour demeurer en Dieu, qui est l’Amour des hommes, ainsi personne ne peut approcher Dieu-Esprit si ce n’est par l’Esprit. Et c’est pourquoi Paul a dit :  « Personne ne peut dire Seigneur-Jésus, si ce n’est par le Saint Esprit »(I Cor.XII,3).Ou encore: « Nous ne savons comment prier mais l’Esprit prie en nous.»

Père Alain de La Morandais 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s