La Transfiguration ou métamorphose du feu

2 ème dimanche de Carême 

La Transfiguration peut être contemplée comme la métamorphose du Feu en Lumière, irradiant un corps d’homme.

MOISE-BUISSON ARDENT-CHAGALLRappel du Feu par la présence de Moïse qui a contemplé le buisson ardent, embrasé par un Feu qui ne dévore pas, qui ne consume pas, ou qui séjourne sur la montagne qui fume sous le feu qui l’environne sans être pour autant détruite. (Exode III,28 ;XIX,18)

Rappel du feu par la présence d’Elie, le prophète surnommé « la torche vivante » (Si.48,1), qui chercha au Sinaï la présence de Dieu : après l’ouragan et le tremblement de terre, il voit du feu : Yahwe -Dieu n’était pas dans le feu mais signe sa Présence par un souffle léger. Quand Elie connaîtra son assomption céleste, ce sera par un char de feu.

Moïse, Elie, témoins du Feu, symbole de Dieu mais d’un Dieu qui ne peut réduire sa représentation au feu, à la nuée lumineuse, ni même à l’arc en ciel.

Dieu fait homme, dans un corps d’homme, se rend présent par un Feu se métamorphosant en une incandescence lumineuse irradiante. Ici, Dieu ne se manifeste pas seulement par le corps ignifié de son Fils, mais par une Parole du Père qui signifie que c’est la gloire lumineuse du Père qui transfigure son Fils.

Cette gloire suscite la frayeur sacrée de Pierre, Jacques et Jean mais aussi une réflexion suggestive de Pierre qui exprime sa joie : Dieu va habiter avec les siens, comme il a été annoncé par les prophètes. D’où sa proposition : « dressons ici trois tentes ».

La gloire divine ne fait pas qu’illuminer les vêtements et la face du Fils, comme jadis elle irradiait le visage de Moïse descendant du Sinaï (Exode34,29), à tel point que nul n’osait l’approcher, mais elle est la gloire même du Christ qui est le Fils, le « Bien aimé », comme le proclame la voix qui sort de la nuée en reconnaissant l’identité divine du Fils et en prescrivant d’écouter Celui qui est l’élu de Dieu.

Nouvelle Table de la Loi que cette nouvelle Parole du Fils. Une Loi nouvelle remplace l’ancienne. Une nouvelle Alliance dans la personne même du Fils.

La Transfiguration confirme et consacre la révélation du Fils de l’Homme, souffrant et glorieux, dont la mort la Résurrection accompliront les Ecritures.

Elle révèle la Personne même de Jésus dans son essence divine, Fils bien aimé, humain et transcendant.

Elle anticipe et préfigure l’évènement pascal qui, par la voie sanglante et sacrificielle, introduira le Christ dans le plein épanouissement de sa gloire et de sa dignité filiale.

Cette expérience mystique anticipée de la gloire du Christ est destinée à soutenir les disciples Pierre, Jacques et Jean dans leur participation au mystère même de la Croix.

Si l’une ou l’un d’entre vous est tenté de réduire le Christ à sa seule admirable humanité, invitons le à méditer sur la Transfiguration.

Père Alain de La Morandais

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s