Le lépreux jubilant

 UnknownLuc XVII,11-19

Etre ouvert aux idées et aux hommes sans rien oublier de leurs vicissitudes et de leurs espérances concrètes. C’est le challenge d’une responsabilité pastorale et morale.

Ainsi, par notre ministère sacerdotal, en une semaine ou en quelques jours, nous sommes témoins, par l’accueil de ce qui peut survenir et surgir de plus brisant, dans l’ordre du privé, du particulier, à ce niveau là très intérieur que seuls peuvent cacher la prière et le silence, en solitude … Quelque chose qui est de l’ordre de la santé menacée d’un proche, ou bien de l’ordre du coeur et des passions, qui atteint au plus vulnérable et peut laisser pour longtemps exsangue et meurtri, lépreux dans l’âme.

Et, dans le même temps, là où la prière ne pouvait devenir que patiente espérance dans une guérison si lointaine, là, où dans la blessure ne pouvait naître l’exultation jubilatoire du lépreux guéri, dans le même temps donc, parce que soudain l’Universel faisait irruption, évènement pour bousculer la routine et le programme aseptisé des jours en couleurs d’ordinaire et de tranquillité; parce que cet Universel prend chair d’espérance, ici, dans cette vocation caritative et humanitaire chez un jeune médecin, là, dans cette réponse à l’appel du sacerdoce, et là bas, par une entrée au Carmel, alors notre petit monde enclosé des espoirs trahis, des amours déçues ou violées, était balayé par un Souffle qui l’arrache à la tristesse de repliements d’animal blessé et peut le rendre enfin au large horizon de l’Universel, là, où tout soudain peut s’élever la grande action de grâces du lépreux sauvé, guéri.

Etre rendu à la passion de l’Universel ! Passer de nouveau du singulier, trop étroit, à l’Universel !

Si un amour particulier, individuel, ne porte en lui-même la semence et le goût, et le Désir de communier à plus grand que lui – à la famille, au communautaire, au national, au mondial, à l’Universel -, il porte en lui déjà sa flétrissure, sa petite lèpre obscure et sa mort. Chaque amour personnel porte en lui, par son Baptême, ce germe, cette grâce et cette puissance de communion à l’Universel, mais aussi son revers, son enclosement, sa tumeur jalouse, ses exclusions, sa possessivité, tout cela qui l’enferme, le rétrécit et l’éloigne de l’Universel et de sa jubilation.

Certes, le lépreux jubilant tient sa guérison du Fils de Dieu, et son salut et sa joie, mais que fait le Fils de l’Homme sinon de le rendre au meilleur de lui-même ?

« – Tu n’aurais pu être sauvé sans ta foi. Cela qui s’est accompli en nous, en toi, nous l’avons fait ensemble. Sans ta liberté, je ne pouvais rien faire, rien réduire. D’une certaine manière, tu ne me dois rien, mon frère. Ta jubilation, ta louange me touchent et m’enchantent : je les rends à la puissance du Père, et puis toi, je te rends à toi même … Tu ne me dois rien, dans ce sens-là que tu es un enfant de l’Amour Universel et de la Liberté. Le meilleur que je puisse te donner encore, c’est de te rendre à toi-même, à tes frères en humanité, à ta filiation divine et au Père. Relève-toi : sois un Homme debout ! Je n’ai même pas à te dire ce que tu vas en faire de ta liberté … Mais tu me vois si heureux : je crois depuis toujours à la liberté de l’homme ! »

«  – Seigneur, je sais ce que je vais faire …!

     Je m’en vais par les campagnes et par les bourgs et les cités, je m’en vais chercher mes frères, les neuf autres, les guéris , qui sont aux mains des prêtres et des lois. Je sais maintenant ce qui manque à leur liberté :la joie du merci rendu ! »

          « Lépreuses » et « lépreux », toutes et tous nous le sommes encore, à chaque fois que nous nous rétrécissons sur nous-mêmes et que la louange ne jaillit pas de notre coeur ! Les « coeurs purs » des Béatitudes sont ceux-là qui rendent le merci par la louange.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s