« Climat : l’heure de vérité » Par Jean-Pierre Mignard

Le récent rapport du GIEC nous le rappelle brutalement, il faut agir et il est déjà bien tard. Les réponses technologiques ne suffiront pas. Le passage magique d’une économie hautement polluante en CO 2 à une production dé-carbonnée ne se produira pas aisément. 

 

 

La sottise climato-sceptique a retardé la prise de conscience de la mutation climatique, mais elle n’a pas ralenti le réchauffement. Selon

le rapport du GIECrendu public à Stockholm l’accumulation des gaz à effet de serre d’origine humaine entraînerait une élévation de la température entre 0,3°C et 4,8°C pour la période de 2081-2100 par rapport à 1986-2005.

 

On est en mesure d’évaluer les effets qui sont potentiellement considérables : sécheresses, montée des eaux – jusqu’à 97 cm dans la même période- événements extrê mes, vagues de chaleur et mortalité accrue.

 

La France a déjà payé un lourd tribut avec 15 000 personnes décédées dans une quasi-indifférence doublée d’ignorance lors de la canicule de 2003. L’hécatombe a commencé là.

 

Les effets politiques là aussi seront majeurs. La désertification liée à la sécheresse entraînerait le surcoût des produits alimentaires et précipiterait un exode massif en Afrique comme dans les pays du pourtour méditerranéen, au premier plan concernés.

 

La gestion par les pays frontaliers de ces déplacements de population risque d’être catastrophique. Il ne suffit que de voir l’émoi provoqué par 15 000 Roms en France…

 

UnknownRÉPONSES TECHNOLOGIQUES

 Il faut agir et il est déjà bien tard. Les réponses technologiques ne suffiront pas. Le passage magique d’une économie hautement polluante en CO 2 à une production dé-carbonnée ne se produira pas aisément. 

 Les énergies fossiles sont à terme condamnées mais la fonte des glaciers arctiques entraîne une ruée vorace vers le pétrole. Le nucléaire restera mais les risques inhérents à cette énergie lui interdisent d’être la solution.

 Ne parlons pas du charbon redécouvert en Allemagne comme alternative absurde au nucléaire, ou encore de la geo-ingénierie. Il faudra savoir combiner et piocher dans l’arsenal de mesures inspirées par une consommation responsable et le refus du productivisme à outrance, les énergies renouvelables, les circuits courts, l’isolation thermique des bâtiments, la réduction des déchets, une démographie maîtrisée, une sensibilisation à l’environnement, afin de nous protéger, et la bio diversité aussi, des coups d’une planète en colère.

 Perfectionner nos démocraties enfin. Ce siècle sera bien celui d’une des heures de vérité les plus terribles de notre ère. Il nous appartient de savoir passer une nouvelle alliance avec nous-mêmes, la planète et le monde vivant, tel que Noé le fit (Ge 8, 20-22), ou de s’apprêter au pire.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s