L’amour et le miroir

images I Cor. XIII, 12

A la fin de l’hymne à l’amour fraternel, dans sa Lettre aux chrétiens de Corinthe, Paul, dans l’élan de son inspiration visionnaire, écrit : « Car, à présent, nous voyons, dans un miroir, en énigme, mais alors, ce sera face à face! »(I Cor. XIII, 12) Appliquée à l’amour conjugal, notamment, cette image est riche d’enseignement, car la première question que l’on peut se poser est celle de savoir ce que veut dire l’apôtre Paul avec son image de miroir. A-t-il inventé cela ou n’est-ce point, dans son esprit, la résurgence d’une image enfouie mais transmise par la grande et longue tradition biblique ?

L’image du miroir ne se retrouve qu’une seule fois avant Paul, au Livre de la Sagesse, où l’on relève cette pensée admirable qui peut donner une clef de l’énigme :

 « La Sagesse est un reflet de la lumière éternelle,

   un miroir sans tache de l’activité de Dieu,

   une image de son amour. » (Sagesse VII, 26)

Selon toute la tradition de l’Ancien Testament, la vraie sagesse vient de Dieu, car c’est Lui qui donne à l’homme « un coeur capable de discerner le bien et le mal »(I R III,9), alors que tous les hommes sont tentés, comme leur premier père, d’usurper ce privilège divin, d’acquérir par leurs propres forces « la connaissance du bien et du mal »(Genèse III,5) Tout le courant prophétique s’est élevé contre l’orgueilleuse prétention humaine de s’ériger en « sagesse » : « Malheur à ceux qui sont sages à leurs propres yeux, avisés selon leur sens propre! »(Isaïe V, 21) La vraie sagesse humaine a une source divine : Dieu peut la communiquer à qui Il veut parce qu’Il est lui-même le Sage par excellence. C’est pourquoi Paul relie l’amour sage à l’humilité, puisqu’au mieux, en nous aimant, – et particulièrement  dans  l’amour  sponsal – nous   reflétons beaucoup plus que nous mêmes : quelque chose de l’Amour divin, qui est la source ! Porte d’accès au grand mystère

promis et signe d’appel vers cette énigme à élucider et à manifester, telle peut être la force de ce reflet.

 Tout le problème consiste à ce que nous arrivions à réfléchir autre chose que nous mêmes. Dans ce sens, le mythe du miroir de la Sagesse divine est l’antithèse de celui de Narcisse, qui se perd et se noie dans l’auto-contemplation de sa si belle image.

Toute aventure amoureuse commence, plus ou moins, par une période bel et bien narcissique – voire auto-collante ! En général, le signal d’alarme, qui peut en faire sortir, est celui du sentiment de malaise devant l’aliénation peu à peu ressentie. Vient ensuite l’étape du fameux – mais insuffisant – « aimer, c’est regarder ensemble dans la même direction ». Nouveau piège possible : celui du nouveau mythe avantageux que l’on offre aux autres avec le spectacle d’un amour heureux, altruiste, ouvert. Le piège est double : vis à vis des autres et vis à vis du couple lui-même. Vis à vis des autres, si des failles inévitables viennent brouiller la communication idéale des meilleurs communicants amoureux que nos familles et nos amis ont jamais vue, force reviendra aux merveilleux  « signifiants » du plus grand Amour de ne pas perdre la face et de … feindre la plus harmonieuse communication. Vis à vis du couple, dans son intimité, car s’il est trop absorbé par les énergies les plus généreuses pour accueillir tous les malheurs du monde, il finira par mettre en péril sa propre communion. Sans être prisonnier du miroir purement intimiste, ni de celui que l’on tend aux autres, comment passer de l’autre côté du miroir ? Les vrais aimants, qui savent recevoir l’amour comme un don de Dieu, reflètent sans le savoir, humblement donc, la source de leur amour humain, qui est Dieu Lui-même dans l’effusion mystérieuse de sa divine Sagesse.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s