L’ermite et la roche du Dépressif

        Un ermite peut-il devenir dépressif ? Frère Grégoire ne s’était jamais posé la question jusqu’à ce que …

         Non, il n’était pas encore passé par cette épreuve mais il savait ,au moins par la tradition biblique, non seulement que nul n’était épargné par ce fléau mais que par les exemples d’Elie et de Saül ceux qui étaient dans la jalousie ou le prurit du pouvoir, ou bien dans la solitude due à la fuite, pouvaient être atteints et même aller jusqu’au gouffre du néant.

        Face au sud de sa bergerie-ermitage, le Frère avait une sorte de terre plein de quelques arpents qui se terminait par un petit regroupement de rochers amoncelés, monticule impressionnant dominé par la plus grosse roche, comme en suspens au-dessus du ravin plongeant. Du fond des gorges, quand on regardait vers le haut, cette roche était surnommée par les paysans du lieu « La dent ». C’était un perchoir admirable pour contempler la profondeur des ravinements, voir s’abîmer dans la contemplation du bel ouvrage du Créateur.

     Cet été-là, Grégoire avait accueilli pour quelques jours de retraite un jeune homme qui souffrait cruellement de la trahison de sa petite amie ; il endurait tant et si passivement qu’il allait passer de longues heures sur cette Roche et qu’à son retour l’ermite le voyait encore plus tourmenté qu’apaisé. Il se souvenait vaguement d’avoir appris qu’il existait sur le Capitole à Rome une éminence rocheuse d’où l’on précipitait les criminels :

               – Mais enfin, se disait-il, il ressemble plus à une victime qu’à un meurtrier !

           Pendant trois jours, sur sept, ce garçon hanta La Dent dont, fort heureusement, il ne savait pas le surnom  mordant. Grégoire, comme à son habitude, était tout dans l’écoute mais son hôte ne parlait pas et à peine murmurait-il quelques réponses aux offices célébrés dans l’oratoire. Gêné aux entournures par les pesanteurs de ces silences lourds, il crut bon d’aller renifler du côté des pages bibliques qui parlaient d’Elie. Le prophète fuyait la persécution du pouvoir politique, dans le désert :

         « Elie se leva et s’en alla pour sauver sa vie … Pour lui, il alla dans le désert où après une journée de marche, il s’assit sous un genêt et demanda la mort : «  – C’est assez ! Maintenant, Eternel, prends mon âme car je ne suis pas meilleur que mes pères. » Il se coucha et s’endormit sous le genêt … » (I Rois XIX)

         Un ange vint au secours du prophète déprimé, en le nourrissant d’un gâteau cuit et l’abreuvant d’une cruche d’eau, ce qui poussa le malheureux à s’endormir à nouveau. Grégoire voyait bien qu’il devait jouer le rôle de l’ange mais qu’en était-il du « gâteau cuit » ? Si encore cela avait été du pain, il lui en aurait cuit le soi-même dans son four mais pour soigner un dépressif, il ne fallait pas moins que du « gâteau ».

           – Bon ! Ca va …, j’ai compris le sens symbolique : en plus de la farine, de l’eau et du levain, il faut du sucre ! Je dois gâter mon hôte … spirituellement et physiquement, sans séparer l’un de l’autre. Je n’ai pas de sucre … Tiens donc, avec des figues sèches, que je vais broyer, le « plus » sera acquis.

        Le gâteau fumant et doré à souhait fut accompagné d’un monologue de l’ermite sur le symbole de la fécondité que représentait le fruit du figuier. Son hôte s’endormit pendant son discours mais, le lendemain, se leva guilleret et s’enfuit tout guéri, prêt à affronter de futures trahisons amoureuses. Alleluia ! L’ermite ne sut jamais si c’était son gâteau, ses distillations verbales ou le sommeil qui avaient opéré une heureuse thérapie mais s’en remit à la Puissance divine qui savait allier le plus contradictoire apparent avec le raisonnable banal et bien lent.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s