Colloque à Lonzac

Avec Jeannette Bougrab, Claude Sérillon et le Père de La Morandais

Dans Le journal « La montagne »

Communautarisme, racisme, tensions religieuses…Le vivre-ensemble est-il miné en France ? Réponses croisées de l’abbé Alain de la Morandais et de l’académicien Erik Orsenna.

La crise endommage-t-elle le vivre-ensemble ?

Erik Orsenna : Ce qui l’endommage le plus, c’est la peur car elle entraîne des caricatures, et également l’absence de projet commun. On ne voit plus la place de la France dans le monde, elle est toujours rappelée à l’ancien temps, à son passé. Il y a une nécessité d’inventaire, pour définir ce que l’on peut faire, ce que l’on ne peut plus faire.

Alain de la Morandais : En période de crise, c’est chacun pour soi et rien pour tous. Les gens ont peur et la peur est mauvaise conseillère. Mais il y a aussi des réactions d’ordre moral. Je vois autour de moi des gens très sensibilisés à l’humanitaire, par exemple.

Parmi les peurs qui ont été abordées lors de la dernière présidentielle, il y a celle de l’immigration.

E.O. : C’est très malsain : on cherche des boucs émissaires alors qu’on a besoin de davantage d’immigration aujourd’hui. Dans le même temps, il ne faut pas faire d’angélisme. La question des Roms est par exemple une vraie question. Il y a de bonnes âmes qui disent qu’il faut les laisser vivre dans leurs camps alors que la situation y est insupportable.

A.D.M : Hélas, l’immigration est perçue comme un phénomène négatif. Moi, je dis souvent que je fais partie de la multinationale la plus ancienne du monde, l’Eglise. Pour ne pas perdre son identité, il faut avoir de bonnes racines, notamment sur le plan culturel. La France ne perdra pas son identité à condition qu’elle cultive ses racines.

La question de l’islam et du communautarisme revient souvent dans les débats.. 

E.O. : Bouc émissaire encore ! Le problème des Français, ce n’est pas l’Islam, c’est l’emploi. S’il y a des musulmans qui prient dans la rue, c’est parce qu’il n’y a pa de mosquée. Je reste cependant très vigilant sur la laïcité et la République. Il faut faire attention aux excès du communautarisme.

A.D.M. : Le communautarisme existe. Il y a une réction des minorités qui réclament le respect. Mais il y a aussi des malentendus. Interdire le voile est perçu comme quelque chose d’agressif alors que ce n’est même pas dans le Coran. Mais dans le même temps, je vois une grande espérance. L’amélioration dépendra aussi de ce qui se passera au Moyen-Orient. Cela prendra du temps. n

Thibaut Solano

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s