Une mort annoncée

 Homélie 4 ème dimanche de carême

Crypte de l’Eglise Notre-Dame d’Auteuil dimanche à 21h30

Jn 3, 14-21

Le texte de st Jean, appliquant au Christ la figure du serpent d’airain, fait allusion à la tradition juive de ce serpent érigé par Moïse dans le désert et qui guérissait les Hébreux mordus par les reptiles venimeux : se symbole préfigurait Jésus élevé en croix, sauvant les croyants qui Le regardent avec foi.

Nous voici, avec ce signe prophétique, devant la question de la conscience de Jésus face à sa propre mort annoncée : complètement homme et tout à fait Dieu. Personne unique avec une double nature, comment marche-t-il au-devant de la mort ?

Face à la mort menaçante, Jésus a continué à proclamer le message du Règne de Dieu. Règne à venir et déjà là. L’échec qui devenait évident ne l’a pas détourné de sa volonté de servir fidèlement et Dieu et les hommes. Cet échec, Il l’a situé dans le grand dessein du Père, en se plaçant au sommet de la lignée des Prophètes, comme le Juste persécuté par excellence. Il n’a pas subi la mort passivement, il a consenti à mourir : « Ma vie, nul ne la prend mais c’est moi qui la donne. »

Sa confiance en Dieu n’a pas été ébranlée; elle l’assurait du triomphe final par-delà la mort. Somme toute, à ses yeux, la mort n’a de sen qu’en fonction de sa vie de fidélité à la mission dont elle est le couronnement, et en référence unique au Père qui la justifie par la Résurrection. La mort violente n’est donc pas fatale, comme si Dieu l’avait directement voulue; elle est nécessaire comme la CONSEQUENCE inévitable de la fidélité à Dieu, aux hommes, à Lui-même : les prophètes et les justes sont toujours maltraités ! Ce faisant, Jésus ne se résigne pas à quelque « mektoub » : « c’était écrit ! » mais il perçoit la volonté de son Père, qui Lui demande persévérer jusqu’au bout dans la mission qu’Il Lui a confiée.

Si la mort ne semble pas avoir été voulue ni désirée par Lui, elle est regardée lucidement comme le chemin de la fidélité radicale. D’autre part, la mort de Jésus ne peut être ramenée à celle d’un prophète comme un autre. Jésus s’est présenté comme ayant une relation unique avec Dieu, une relation de filiation. Et une relation unique avec tous les hommes : une relation de fraternité. En ce sens, sa personne se manifeste, elle aussi, comme unique et soulève dès lors nécessairement la question : « Quel est donc cet homme ? » Et pas seulement une question mais une invitation pressante à répondre.

Jésus avait conscience d’aller vers une mort cruelle mais aucun texte ne présente cette conscience comme une lecture à distance des évènements à venir. Rien n’implique que Jésus ait eu besoin de voir se dérouler le scenario futur. Le langage du jésus des Evangiles n’est pas celui d’un voyant déchiffrant un avenir en train de dérouler devant Lui, mais celui d’un envoyé de Dieu conscient de sa mission et de l’issue qu’elle comporte, et interprétant à cette lumière les évènements qui lui arrivent et que, comme tout le monde, il voit venir vers Lui.

Rien donc, dans ces annonces de sa mort, ne contredit ce que nous attendons de Jésus pour qu’il soit un homme réel. Rien, dans les Evangiles, ne nous autorise à imaginer, derrière cette façade humaine semblable à la nôtre, une autre conscience pour laquelle tout serait déjà joué. Attention à ne pas inventer, miraculeusement logé dans l’enfant de Bethléem, un Dieu au regard infaillible qui verrait déjà l’aube de Pâques ! Sinon on introduit en Jésus deux personnes, deux Christs et on Le dissout dans le mythe. Ou bien on se laisse gagner par la figure du héros.

La force des annonces de Jésus sur sa mort ne réside pas dans quelque pouvoir divinateur, qui Lui aurait permis de deviner à l’avance un évènement impossible à prévoir humainement. Aucune de ces annonces ne tient son poids d’un signe de ce genre, mais toutes reposent sur la conscience qu’a Jésus de tenir de Dieu une mission unique, d’avoir à jouer ce rôle jusqu’au bout, jusqu’à une mort scandaleuse, et de déchiffrer, au fur et à mesure, d’un rehard lucide, à travers les évènements, l’avenir qui l’attend.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s