Mercredi des cendres

A la cour du Roi Louis XIV, à Versailles, si l’on en croit les Mémoires du duc de Saint-Simon, femmes et hommes se parfumaient abondamment. Le mémorialiste nous en donne la raison : l’hygiène était déplorable, personne ne se lavait et l’on masquait donc sa puanteur naturelle par l’usage des parfums. Fonction défensive du parfum !

Au temps du Christ, dans les coutumes juives comme dans celles des romains, on se lave beaucoup ; les ablutions rituelles sont innombrables et les orientaux apprécient les parfums.

Au moins une fois dan sa vie, le Christ lui-même reçoit des mains d’une femme, Marie Madeleine, l’hommage abondant d’un parfum luxueux, geste qui scandalise quelques apôtres, hypocrites ou de bonne foi, mais qui est loué par Jésus.

Le geste de Marie Madeleine est comme le luxe de la vertu qui donne, et en abondance, ce qu’il y a de plus beau, de meilleur. Pourquoi ? Parce qu’elle l’aime …et quand on aime, rien n’est trop beau, rien de trop cher pour la personne aimée. Comme dans le nard de grand prix de Marie Madeleine, la qualité, le luxe, le prix du don est le symbole de l’ardeur, de l’enthousiasme, de la folie de l’amour offert.

Dans le Cantique des cantiques, tout bruisse de couleurs, de sensualité même et d’odeurs suaves : l’aimante sent bon !

A l’île Maurice, dans l’océan Indien, il y a une expression populaire savoureuse pour désigner les amourettes vulgaires, sans conséquences : ça sent le « J’ai cru t’aimer ! ». Parfum de bazar pour amour sans prix.

 Vous souhaiter une bonne montée vers Pâques par le symbole du parfum, c’est vous inviter à faire de cette étape purificatrice une marche joyeuse, nourrie d’humour, de liberté et d’originalité. Les « faces de Carême » respirent l’ennui, la morosité, la peur. Elles ne sentent rien. Surtout elles n’attirent pas, elles repoussent.

Ne vous parfumez pas par défaut, pour cacher les mauvaises odeurs de votre médiocrité, de vos bassesses ou de vos lâchetés.

Parfumez vous parce que, passant par le corps, nous manifestons que la signification de l’invisible passe par le visible. La bonne odeur de votre corps nous dira quelque chose de la qualité amoureuse de votre coeur : faites nous croire qu’Il vous aime !

Attirez vous vers cet Amour mystérieux, invisible, mais qui est tel que votre façon d’aimer nous donne envie de remonter jusqu’à la Source. « A ceci ils vous reconnaîtront, à ce que vous vous aimez les uns les autres. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s