Internet : surfer ou mourir?

Retrouvez les Enfants d’Abraham du 29 janvier 2012 avec leurs invités :

Serge Soudoplatoff, pionnier du web, créateur de start-up, chercheur et enseignant, auteur de « Avec internet, où allons-nous? »
et Benoît Raphaël, créateur de médias sociaux (LePlus sur le site du Nouvel Observateur, Le Lab sur le site d’Europe1)

Publicités

Extrait de « La ronde des vices », dernier ouvrage du P. de La Morandais

Adam et Prométhée

En classe de sixième, le cours d’histoire de l’Antiquité me fit découvrir la mythologie grecque et le personnage de Prométhée dont la représentation, dans Le Grand Larousse illustré, le montrant enchaîné sur une montagne et hurlant de douleur sous les attaques d’un aigle qui lui déchirait les entrailles, me faisait délicieusement frissonner. Ce malheureux était le fils de Titan et son frère se nommait Atlas, lequel, sur les images, paraissait lui aussi au supplice puisque le poids du globe terrestre reposait sur ses puissantes épaules, ce dont il ne semblait tirer aucune satisfaction. Il nous était présenté comme l’initiateur de la première civilisation humaine : une fois formé l’homme du limon de la terre, pour l’animer il avait dérobé le feu du Ciel. Zeus, pour le punir, le fit enchaîner sur le Caucase, où un aigle lui dévorait le foie. Il fut délivré par Héraclès, fils du grand dieu olympien, qui avait infligé le châtiment. Ayant osé faire des rapprochements entre l’histoire de Prométhée et celle d’Adam, en posant quelques questions publiques au professeur, je fus vite rabroué : « Vous voulez vous rendre intéressant devant vos petits camarades ? »

Lire la suite

Mardi 31 janvier 2012 sera remis le trophée EDC 2012 « ETHIQUE & GOUVERNANCE »

Réputée pour sa vocation à former des jeunes entrepreneurs, EDC place l’éthiqueau coeur de sa pédagogie, à travers les cours dispensés aux étudiants, mais aussi lors de la Journée « Ethiquement vôtre » et lors de la signature de la Charte de l’école. A travers celle-ci, les étudiants s’engagent sur le respect des valeurs EDC, tandis que l’école s’engage, de son côté, sur ses devoirs envers eux.

La cérémonie des Trophées Ethique et Gouvernance, est le point d’orgue de cet engagement. Elle est le fruit de la collaboration entre les 1000 étudiantsd’EDC qui proposent les entreprises nommées, et le jury, composé depersonnalités économiques, sous la Présidence de Alain Dominique Perrin, Président d’EDC (Ecole des Dirigeants & Créateurs d’entreprise)

Lire la suite

« Le sexe ni la mort » de A. Comte-Sponville

A. Comte-Sponville sera l’invité des « Enfants d’Abraham » le samedi 4 février

« Le soleil ni la mort ne se peuvent regarder fixement », écrit La Rochefoucauld. Cela fait au moins une différence avec le sexe : le regarder fixement, voilà ce que peu d’hommes et de femmes, de nos jours, s’interdisent ou redoutent. Pourquoi, s’agissant de sexualité, est-ce pourtant cette formule qui m’est venue, jusqu’à me fournir, ou peu s’en faut, mon titre ? Peut-être parce que l’essentiel, ici aussi, échappe au regard, ou l’aveugle, tout en continuant de le fasciner. Le sexe est un soleil ; l’amour, qui en vient, s’y réchauffe ou s’y consume.

Les mortels, disaient les Anciens pour distinguer les hommes des animaux et des dieux. Nous pourrions, tout autant, nous nommer les amants : non parce que nous serions les seuls à avoir des rapports sexuels, ni à aimer, mais parce que le sexe et l’amour, pour nous, sont des problèmes, qu’il faut affronter ou surmonter, sans les confondre ni les réduire l’un à l’autre. Cela définit au moins une partie de notre humanité : l’homme est un animal érotique.

De la chasteté

Homélie 4 ème dimanche du temps ordinaire

Crypte de l’Eglise Notre-Dame d’Auteuil dimanche à 21h30

I Cor. VII

« Tout homme qui regarde une femme et la désire, a déjà commis l’adultère avec elle dans son coeur. »

La loi juive interdisait l’adultère, c’est à dire la relation sexuelle entre un homme (marié ou non) et une femme mariée, car un tel rapport violait le droit de propriété qu’a le mari sur sa femme. Les deux partenaires devaient être mis à mort, ordinairement par une lapidation qu’effectuait la communauté, concernée tout entière par le délit. Jésus étend à l’homme ce qui valait jadis pour la femme seule et va jusqu’à condamner le désir qui est déjà adultère, faute qui est une de celle qui ferme l’entrée du Royaume mais qui peut être pardonnée.

Lire la suite

L’ ermite et la mouche

                   Lorsque Frère Grégoire s’essayait, dans sa demi-heure quotidienne, à faire oraison –  c’est à dire à passer des idées ou des images au rien du silence intégral – , de nombreuses distractions l’assaillaient avec constance : le moulin à images ou au fourmillement  d’idées tournait vite et bien dans sa petite tête ! Difficile de l ‘ arrêter. Le premier quart d’heure n’y suffisait pas et encore ! La distraction la plus futile et la plus inopinée était celle de l’obstination hargneuse de la mouche : l’insecte imbécile qui, au moment l’on trouve enfin les secondes de paix silencieuse, vient vous narguer en se posant sur le bout de votre nez ou … pire ! dans l’oreille. De quoi faire jurer à tous les diables ! D’ailleurs, pas d’erreur : c’est une bestiole diabolique, qui doit haïr le silence puisqu’elle survient à chaque fois pour le troubler, en vous faisant lâcher une interjection fâcheuse.

                           Elles font du bruit toutes ces mouches, quelques soient leurs espèces, leurs couleurs, leurs tailles et le volume de leurs ailes : elles vrombissent. Déjà avec un mot pareil on est servi, car passe encore que les moteurs d’avions vrombissent dans le ciel – on sait à quoi ils servent les aéroplanes : ce ne sont pas des moucherons inutiles ! – mais ce n’est pas pour rien qu’on s’exclame : – Quelle mouche le pique ?

Lire la suite

Chronique “présidentielles”

Lors d’un colloque sur « Que reste-t-il de la morale à notre époque ? », lundi dernier, au Grand Palais, où j’étais invité comme intervenant, théologien moraliste, un philosophe anar s’est récrié contre la menace de l’Ordre moral, ce  quoi lui ai-je répondu :

– La menace de l’Ordre moral, aujourd’hui où nous avons un Président qui en est à sa troisième épouse et un candidat majeur aux présidentielles, qui a plaqué la mère de ses quatre enfants ? Où voyez vous la menace de l’Ordre moral ? Je vois plutôt des menaces de désordre …

Applaudissements du public.