Coup d’indignation : l’Eglise est-elle pour ses « fils » une « mère » ingrate ?

Al’occasion de cet anniversaire de Radio Notre-Dame, ne souffrant pas encore de pertes de mémoire, je me rappelle – pas besoin de le rappeler à nombre de journalistes « laïcs », qui savent consulter leurs tablettes ! – avoir fait partie de la « bande des quatre » fondateurs et animateurs du lancement de cette station, en 1981, grâce à la demande de Jacques Perrier, directeur, et Curé de St Ferdinand des Termes. J’ai assuré ainsi , gracieusement, pendant quelques années deux émissions en direct par semaine, tout en étant Curé de Paroisse dans le XIV ème. Années d’aventure du démarrage, années de bonheur ! Puis vint la responsabilité de fonder l’aumônerie du monde politique et de reprendre la mission de recteur de Sainte Clotilde (1993-1995) jusqu’au moment d’être congédié sans autre forme de procès – ne parlons pas d’indemnités de licenciement, comme dans une entreprise ordinaire ! Non. L’Eglise fonctionnaire ne se comporte pas comme à l’ordinaire : elle n’indemnise pas et ne remercie même pas ! Après trois ans de chômage, mon sens de l’obéissance a été heureusement éprouvé, en acceptant la charge de la Chapelle de l’Agneau, près de la Gare de Lyon, où mes meilleurs clients ont été pendant neuf ans les SDF, qui me sauveront sans doute au moment du Jugement dernier. Depuis 1995, pas un seul organe direct ou indirect d’Eglise ne m’a jamais nommé (cf. « La Croix », Radio Notre-Dame, Paris Notre-Dame, « Famille chrétienne » etc …). Alors, de partout et depuis longtemps, nombre d’interlocuteurs s’étonnent :  » – Vu votre présence médiatique depuis tant de temps et dans des medias plus importants que ceux des cathos, est-ce faire du bon travail d’information  que de vous ignorer systématiquement ? « .  » – Pourquoi êtes vous boycotté par les vôtres … vos frères, votre propre famille spirituelle que vous savez bien défendre sur tous les plateaux de télé ?  »   » – Courageusement, vous défendez régulièrement Benoît XVI, pas très bien compris toujours en dehors du giron catho ? Qu’en dit votre hiérarchie ?  » Réponse :  » – Ma hiérarchie m’ignore. Et pourtant, je suis toujours dogmatiquement correct. » Question encore plus simple :  » – Est-ce qu’on vous a fait un « pot d’adieu », quand vous avez démissionné de votre dernier poste, il y a un an, prenant le « retrait » à 75 ans ? » Réponse :  » – Moi, oui, bien sûr, j’ai fait un pot pour remercier celles et ceux qui m’ont aidé et sont restés fidèles dans l’épreuve. Mais de la part de ma hiérarchie, rien ! Pas même trois lignes du Vicaire général et encore moins du cardinal ! » Il faut quand même le dire : les laïcs, qui ne comprennent pas grand chose au fonctionnement de notre Institution, sont choqués par ce comportement. Et si, pour la première fois, publiquement, je laisse passer cette indignation, c’est parce qu’elle touche beaucoup d’autres confrères qui souffrent de l’ingratitude de leur  » Mère », qui ne gagne rien en crédibilité.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s